Mike Tyson : Le Malawi demande à l’ancien boxeur d’être ambassadeur du cannabis

Le Malawi a demandé à la star de la boxe Mike Tyson de devenir l’ambassadeur officiel de la culture du cannabis dans le pays.

Le ministre de l’agriculture, Lobin Low, a envoyé une lettre à Mike Tyson pour l’inviter à assumer ce rôle, et a déclaré que la légalisation du cannabis au Malawi avait créé de nouvelles opportunités.

Tyson, ancien champion du monde des poids lourds, est un entrepreneur et a investi dans une ferme de cannabis aux États-Unis.

Mais cette initiative a été critiquée par certains, car l’ancien boxeur a été emprisonné pour des délits sexuels dans les années 1990.

« Le Malawi ne peut pas faire cavalier seul car le secteur est complexe [et nécessite] une collaboration. Je voudrais donc vous nommer, M. Mike Tyson, comme ambassadeur de la branche cannabis du Malawi », a écrit M. Lowe.

Le ministère de l’agriculture a indiqué que l’Association américaine du cannabis facilitait l’accord avec M. Tyson.

Le chef de sa branche malawite, Wezi Ngalamila, a déclaré à la BBC que l’ancien boxeur avait accepté l’invitation et que des plans étaient en cours pour sa visite dans le pays.

« Tyson va travailler avec nous », a-t-elle déclaré.

Le Malawi a légalisé la culture et le traitement du cannabis à des fins médicales l’année dernière, mais n’a pas légalisé sa consommation personnelle.

Le ministère de l’agriculture du pays a encouragé les agriculteurs à cultiver du cannabis à des fins médicinales ainsi que du chanvre à usage industriel.

Le gouvernement espère que le soutien de M. Tyson « attirera certains investisseurs et même des acheteurs potentiels », a déclaré le porte-parole du ministère, Gracian Lungu, à l’agence de presse AFP.

Une variété de cannabis cultivée localement – l’or du Malawi – est réputée par les utilisateurs récréatifs du monde entier.

Tyson a déclaré que fumer du cannabis l’avait aidé à améliorer sa santé mentale et à changer de vie. Certaines études ont toutefois suggéré que fumer du cannabis puissant pouvait augmenter le risque de maladie mentale grave.

Le Centre for Public Accountability, un groupe de la société civile malawite, a critiqué cette décision en raison des précédents crimes de Tyson.

L’ancien boxeur a été emprisonné en 1992 après avoir été reconnu coupable de viol dans l’Indiana. Il a été libéré en 1995 après avoir purgé moins de trois ans de sa peine.

« Le CPA ne comprend pas pourquoi le Malawi voudrait avoir un violeur condamné comme ambassadeur de sa marque, plus particulièrement en ce moment, alors que les efforts pour réduire la violence contre les femmes font partie de l’agenda du gouvernement », a déclaré le directeur par intérim du groupe, Kondwani Munthali, dans un communiqué.